Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 15:24

La dictature prospère dans l'obscurité. Or la SAPE met le Congo de façon régulière sous les feux des projecteurs, doù incompatibilité.

Militant-1.jpg

La célèbre marque de bière irlandaise a lancé une publicité avec des sapeurs congolais à la télévision britannique. Cette campagne originale a d'ores et déjà été largement remarquée.

Depuis quelques jours, les téléspectateurs britanniques découvrent les sapeurs congolais grâce à Guinness. Dans la lignée de sa nouvelle stratégie publicitaire intitulée "Made of more" - littéralement "Fait de plus", qui met en valeur des gens ordinaires qui sont en réalité extraordinaires -, la marque de bière irlandaise a réalisé un court clip mettant en scène des sapeurs de Brazzaville. Avec cette création originale, réalisée après une précédente publicité remarquée sur le handicap  (plus de 8 millions de vues sur Youtube), Guinness réalise de nouveaux un joli coup médiatique.

La pub montre plusieurs hommes vaquant à leurs occupations quotidiennes avant de se rejoindre le soir, endimanchés et cravatés dans leurs costumes trois pièces bariolés. Interrogé par le quotidien , Stephen O'Kelly, le directeur marketing de Guinness pour l'Europe de l'Ouest souligne qu'"à travers leurs attitudes et leurs styles, [les Sapeurs] montrent que l'on peut toujours choisir qui l'on est, peu importe les circonstances".

La publicité, réalisée par l'agence londonienne AMV BBDO, est complétée par un court documentaire de cinq minutes sur les sapeurs (voir la vidéo ci-dessous).

Benjamin Roger

JEUNE AFRIQUE

Eva-Joly-copie-3.jpg

Pour évaluer l’état de décomposition de la ville de Brazzaville, état qui petrole congoindique le degré d’irresponsabilité et d’incompétence des gouvernants congolais, il faut savoir qu’il y est devenu courant de vider ses WC pendant les pluies, une pratique exécutée par Bana ya Emboto*. Si ce ne sont les WC qui se vident naturellement durant les fréquentes inondations des vieux quartiers de la capitale, Poto-Poto et Moungali, faute d'infrastructures d'évacuation d'eaux usées.

Sachant que cette terre infecte, imbibée d'excréments humains, est le terrain de jeu des nourrissons congolais qui, à quatre pattes comme chacun des adultes l'a fait en son temps, mettent dans leurs bouches tout ce qui leurs passent par les mains.

De la porcherie, rien qu'à y penser.

*Bana ya Emboto: Des enfants de dix à une vingtaine d'années dont le métier est de vider les toilettes avec des ustensiles rudimentaires, presque à main nue.

Solange

LE CLIP.

La SAPE, au même titre que le pétrole, est pour le Congo un don de Dieu. L’intelligence humaine se doit de mettre l’un au service de l’autre pour rayer la misère au Congo..

Qu’est-ce que c’est la SAPE?

La SAPE c’est ni plus ni moins que la mode.

Or l’industrie de la mode fait vivre de millions d’individus aux quatre coins du monde. Avec son pétrole, le Congo a les moyens de s’imposer dans ce domaine d’activité et de gagner les parts de marché.

L’industrie de la mode est un gisement en terme de créations d’emplois de masse.

Compte tenu de l’état de délabrement et de l’extrême pauvreté dans lequel se trouve la société congolaise, il est urgent de redynamiser la classe moyenne pour faire renaitre l’espoir au plus grand nombre afin de booster l’envie.

Quand on sait que les ¾ des congolais, l’ONU dit 70%, vivent avec moins d’un dollar par jour, on peut supposer que dans le quart restant, il y a la moitié qui ne gagne pas plus 100.000 CFA par mois, 150 euros par mois.

Si 1$ = 0,75€ l’équivalent de 500 francs CFA.

500 francs que multiplie 30 jours = 15000 francs.

Pour faire simple, on peut dire que le Congo est peuplé de 4 millions d’individus dont 3 millions vivent avec 15000 francs CFA, soit 23 euros par mois.

À cela il faut ajouter les cinq cent mille citoyens qui vivoteraient entre 15000 francs et 100.000 francs CFA..

sassou-copie-3En somme quand on parle politique, il n’y a environ que 500.000 congolais que cela impliqueraient, le 1/8ème de la population de ce pays.

Les chiffres donné ont été confirmés par le taux d’abstention aux élections législatives de 2012.

Pour que le Congo soit une nation, il faut d'abord redonner la souveraineté au peuple.

Car avec une population au 7/8ème en situation végétative, réduit en état de larve, les dés sont pipés, le parti de Denis Sassou Nguesso étant majoritaire dans la part restante.

C'est un marché de dupes.

Pour sortir de ce sinistre et tragique imbroglio, il faut contourner l’offre politique classique pour donner la priorité à la reconstruction économique afin de solliciter l’effort de tous et redonner espoir aux plus grand nombre.

La préoccupation de tous les peuples au monde, c’est l’emploi. Le peuple congolais ne déroge pas à la règle.

Ce pays n’étant plus un site attractif pour l’investissement, cette reconstruction doit se faire avec des fonds propres.

D’où la question en débat dans les milieux congolais, celle du prélèvement à la source, ponctionner sur les dividendes issues du pétrole congolais la part du développement économique.

Philippe ASSOMPI

Tanneur, Modeliste en Chaussure et Maroquinerie.

L'Unique congolais dans ces secteurs d'activité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons