Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 20:20

Joe-Washisgton-EBINA.jpgLa fondation Ebina a décidé de lancer une opération de mobilisation de fonds (90 millions de FCFA environ, soit un peu plus de 137 200 euros ou 198 000 dollars, l'équivalent du prix d'un des nombreux véhicules 4X4 grand luxe qui sillonnent Brazzaville), pour remettre en état de marche l'unique ascenseur du CHU de Brazzaville en panne depuis plus d'un an. Faute d'ascenseur les malades sont portés à dos d'homme ou par brancard de fortune, au prix de 1 000 FCFA l'étage.

Afin de lui permettre de lancer un appel aux bonnes volontés François Bikindou a invité, hier 16 avril, dans son émission " Diaspora ", Joe Ebina, la figure de proue de cette fondation.

Joe Ebina a profité également de l’occasion que lui accordait notre confrère pour porter un regard critique sur la situation politique et sociale congolaise, les révolutions arabes et le rôle de la jeunesse dans les changements à venir au Congo-Brazzaville.

Pour ceux de nos lecteurs, surtout du Congo qui ne pourraient écouter l'émission, ci-dessous des extraits que nous avons retranscrits.

D’abord, on aimerait savoir qui êtes-vous ?CHU-copie-1.jpg

Je suis Joe Ebina, je suis le président d’une fondation à caractère humanitaire qui s’appelle la fondation Ebina. Nous sommes situés au niveau du Congo Brazzaville. C’est de cet endroit que nous menons des actions humanitaires afin d’alléger un petit peu la pauvreté qui existe au niveau de notre pays.

On vous voit entreprendre un certain nombre d’actions sur le plan humanitaire. On a tendance à se dire : mais pourquoi fait-il ça ?

La première chose c’est de savoir que lorsque rien n’est fait et que nous pouvons d’une manière ou d’une autre participer à un changement, ne rien faire c’est être complice ou complaisant par rapport à un système qui malheureusement, comme vous le savez, ne fait pas grand-chose.

Lorsque vous me dites quelles sont mes intentions, la première intention c’est d’arriver à apporter de l’aide à ceux qui souffrent. Nous entrons dans les hôpitaux où nous assistons les gens qui ont des problèmes de médicaments et de surcroît nous récoltons des fonds pour leur apporter de l’aide (…) Nous avons par exemple un camion qui distribue de l’eau aux populations de Brazzaville, simplement parce que les gens n’ont pas d’eau ! Parce que depuis de longues années les gens ont des robinets chez eux mais ils n’ont toujours pas d’eau.

Mais, votre action n’est pas toujours très bien vue par certains politiques !


CHU1.jpg(…) Tout simplement parce qu’ils ne font pas ce qu’ils doivent faire ! Ils reçoivent l’argent des contribuables congolais mais malheureusement il n y a pas un changement au niveau de la population, qui est régulièrement dans le besoin. Celle-ci constate qu’il y a un grand écart entre les dirigeants politiques qui vivent à longueur de journée dans l’opulence, et les populations qui, malheureusement, n’ont même pas d’ascenseur pour monter les marches, pour gravir les escaliers. C’est un scandale national ! Au niveau de la fondation Ebina nous menons des actions pour que ça change.

On a lancé un appel de fonds pour récolter de l’argent, l’ascenseur n’est toujours pas en marche, il faut beaucoup d’argent pour cela (...) Aujourd’hui en 2011, ne pas avoir un ascenseur qui marche et laisser les populations et les malades gravir cinq étages, à hauteur de 1000 F par étage, c’est scandaleux tout ça ! Je trouve inadmissible que nous acceptions ce genre de conditions.

Actuellement nous avons pris un devis à réactualiser pour remettre à neuf à hauteur de 90 millions de F CFA [ndlr, soit un peu plus de 137 200 euros ou 198 000 dollars] , mais nous recherchons d’autres personnes avec un devis plus bas. D’ici à la fin de la semaine on aura un devis plus bas (…)

Est-ce que vous craignez une certaine explosion au Congo par rapport à cette misère ambiante ?

Je crois que la revendication, elle est inévitable tôt ou tard puisqu’elle est simplement le reflet d’un mécontentement qui est légitime. Légitime c’est-à-dire que vous ne pouvez pas accepter dans une société que certains avancent et que d’autres croupissent dans la misère. C’est une revendication logique et normale d’une population ou d’une jeunesse qui s’attend à mieux.

CHU-3.jpgQu’est ce qui fait que nos dirigeants, les dirigeants africains, les dirigeants congolais, se complaisent dans une gestion opaque qui fait qu’il y ait beaucoup d’exclus ?

Le manque de revendications ! Certains leaders africains, dont ceux de l’opposition et ceux de la Diaspora n’ont peut-être pas assez d’emprise sur ces revendications. Vous savez, au Congo, il y a un problème : les gens ne s’expriment pas. Les gens ne revendiquent pas. Tous sont rentrés dans un système mafieux qui fait que le ventre a remplacé le cerveau. Cela veut dire que beaucoup sont achetés ou ont perdu leurs convictions (...)

NOTE - Pour ceux de nos lecteurs qui souhaitent relever le défi de remettre en état de marche l'ascenseur du CHU en participant à la souscription, Joe Ebina conseille de se connecter sur le site de la fondation:

http://www.fondationebina.com/accueil.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

Julien 21/04/2011 13:03



Je ne connais pas votre combat, vos idées, vos valeurs. Je sais seulement que vous ètes un spameur de première force. Je vous félicite, vous avez réussi à m'emmerder sur mon adresse mail, à tel
point de ne pas me donner envie de m'intéresser à votre lutte. Vous faites une erreur de communication en utilisant le spam, cela déssert votre cause, et vous décridibilise.



Mr Monsieur 19/04/2011 17:08



D'accord, j'ai lu votre explications c'est clair que si vous êtes un congolais et que vous ayez du coeur pour ceux qui souffrent.


mais au 1, les gens ne sont pas dans un systeme mafieux comme vous le pensez, plusieurs avec le peu qu'ils ont ne peuvent pas payer un avocat au cas où un probleme lui venait d'arriver, d'où
impossible de revendiquer pour s'attirer des ennuis, je pense qu'a cette question ce sont des gens comme vous ayant des moyens qui peuvent creer des mouvements politiques, parceque vous pouvez
fuir en Europe apres un dégat.


au 2, personne ne vit pour ne rien gagner, si les gens vous trouvent pas clair c'est parceque ils ont deux intentions:


soit vous êtes un espions financé par le gouvernement pour vouloir montrer qu'il ya un peu de démocratie, en disant librement ce que vous pensez contre le régime actuel, ou bien vous êtes un
opposant voulant se preparer pour les elections de 2016. nous personne pauvre et faible nous savons que tous les politiciens sont des enfants de même père qui est le diable, une fois que vous
prennez place vous oubliez les promesses et les bonnes idées. et c'est comme partout, chez Obala, chez Sarkosy et autres qui ont des moyens plus que l'AFrique, a combien plus forte raison vous
les congolais???????????????????????????


ce que certains veulent à mon avis c'est que vous expliquez sans mentir vos intensions et votre objectifs, personne ne voudra être culpabiliser qu'apres avoir manger un cadeau et ce sont
incapable de vous voter.


merci de me lire avec attention.


il faut aussi noter que le Congolais n'a pas du tout peur, mais prefere concerver sa vie avec le manque d'eau et de courant que de vouloir le ciel sur la terre avec les bains de sang et les
pleures comme chez bagbo



Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons