Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 17:31

Le plus grand quotidien au monde, le New York Times, vient de dépouiller en vain le passé de Nafissatou Diallo. Une femme sans histoire conclut l’enquête.

Nafissatou-1.jpgIl faut dire que le New York Time n’y est pas allé de main morte. Le quotidien a missionné sept de ses journalistes pour sillonner dans deux pays, les États-Unis et la Guinée, histoire de chercher des indices pouvant être exploitées par la défense de Dominique Strauss Kahn. En effet, au regard des éléments dont dispose l’accusation, dans cette affaire l’issue ne pourrait être favorable à DSK que si on trouvait des failles dans la vie de Nafissatou.

Les détectives privés, pour certains des anciens membres de la CIA ou du FBI, embauchés par les avocats de l’ex patron du FMI pour discréditer la guinéenne ont donc du pain sur la planche.

La victime présumée est née à Thiakoulle, un petit village en Guinée, de parents pauvres. Elle a passé une enfance imbibée de valeur religieuse, la Guinée étant majoritairement musulmane.

Marié à l’âge de treize ans selon les rites du pays à un cousin éloigné, elle est mère alors qu’elle n’était encore qu’une enfant.

Veuve adolescente, elle élève seule sa fille.

La tache est donc très compliquée pour les avocats du mari de l’ancienne animatrice de Sept sur Sept, Anne Sinclair, dont la stratégie est, il ne faut pas se leurrer, de détruire à coups de millions de dollars l’image de la plaignante.

Quand t-elle arrive aux États-Unis rejoindre sa sœur, Nafissatou ne parlait pas un mot d’anglais. Illettrée et handicapée par la langue, elle se fait très discrète dans son quartier et s’adonne totalement à son travail pour offrir à sa fille, qui entre temps l’avait rejoint, une meilleure éducation.

Seul bémol, souligne le Times, les conditions de l’obtention de son titre de séjour. Quand t-on sait que la quasi-totalité des immigrés aux États-Unis ou ailleurs arrange leur récit en fonction du questionnaire pour l’obtention du précieux sésame, il est fort probable que le dossier de Nafissatou Diallo, dossier en vue d’obtenir le droit de résider, soit entacher de quelques irrégularités.

À ce sujet les millions de dollars mis en jeu par l’épouse de DSK vont énormément pesés pour que la souris accouche d’une montagne.

Entre temps, le procureur de Manhattan vient de rendre public le verbatim de l’arrestation de DSK.

On apprend que c’est un homme diminué, n’ayant pas la plénitude de ses moyens, qui se fait arrêté le 14 Mai 2011 à l’aéroport de New York.

D’un air hagard, il demande plusieurs fois aux policiers: « qu’est-ce qui se passe? »

« La police de Manhattan a besoin de vous questionner sur un incident survenu à l’hôtel où vous venez de séjourner, » lui répondent les forces de l’ordre, voilà le départ de l’affaire DSK-Nafissatou.

Peu de temps après son arrestation Dominique Strauss-Kahn fait brièvement référence à son immunité diplomatique.

Or d’après Laurence Haïm, envoyée spéciale du groupe Canal Plus aux États-Unis, l’ex patron du FMI était en visite privé lors de son séjour à New York. Donc il n’était pas couvert par cette immunité. Laquelle n’était valable que si, il était en mission.

Si le procureur a décidé de publier le compte rendu de l’interpellation de DSK, ce n’est pas anodin. C’est une stratégie qui vise à démontrer qu’au moment de son arrestation, le patron du FMI manquait de sérénité. Une attitude qui ne se justifiait que si celui-ci avait un poids sur la conscience.

Il est quasiment impossible pour le clan de Sano Doussou Conde, une politicienne guinéenne en faveur de l'excision et du mutisme de la femme violée, tradition oblige, d’arrêter, comme il est de coutume en Afrique, la machine judiciaire américaine.

Philippe ASSOMPI

Alpha Condé

 

NOTE: L’affaire DSK, facteur de division en Guinée?

Voilà encore une question qui met en évidence la connerie africaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

Nafissatou Diallo 23/06/2011 16:57



C'est vraiment domage que vous continuez de publier ma photo et celle de ma fille comme celle de la presumee victime de DSK malgres toutes les dementies que j'ai fait sur Facebook a propos de
cette affaire. 


Bien vouloi svp, retirer immidiatement nos photos. 



Philippe ASSOMPI 23/06/2011 17:16



Qui êtes vous ?


Car les photos de Nafissatou Diallo, il vous suffit de cliquer sur google et vous en avez des tonnes.


Dites moi alors qui êtes vous ?



Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons