Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 20:07
photo-el-Sass.jpg

Mes Chers Compatriotes,


Au-delà des épreuves et contrariétés diverses, nous achevons ce soir une année qui a été, somme toute favorable. Une année qui laisse à notre pays l’image d’une nation dont l’honneur, la dignité et l’espoir sont davantage consolidés.

En 2009, le peuple congolais a affermi la stabilité de la République, maintenu la paix en son sein, renforcé sa cohésion, pratiqué son labeur avec abnégation.

Grâce à cet effort permanent, nous avons, en 2009 ensemble, dans la sérénité et la confiance, poursuivi le redressement de l’économie, la reconstruction physique du pays et le traitement progressif des défis sociaux.

Grâce à cet effort permanent, grâce à la sagesse et à la maturité de notre peuple, nous avons, en 2009 ensemble, de façon élogieuse, confirmé notre contrat avec la démocratie. L’élection du Président de la République, scrutin majeur s’il en est, s’est déroulée dans la paix, la sécurité, la liberté et la transparence.

Enfin, grâce à cet effort permanent, et malgré la dureté de l’environnement international, particulièrement marqué par des crises diverses, le Congo s’est bien porté en 2009. Sa voix s’est fait entendre sur la scène mondiale, appelant toujours à plus de paix et de sécurité, à plus de justice et de solidarité.


Mes Chers Compatriotes,

Que sera 2010 ? Au regard de la situation générale, au vu des fondamentaux de notre économie, des acquis de la "Nouvelle Espérance", de notre ambition collective portée par le "Chemin d’Avenir", ce pacte de gouvernance que nous avons scellé il y a quelques mois, 2010 sera, je le présume, une année propice pour notre pays. Toutes les conditions sont réunies pour qu’il en soit ainsi.

Si, au cours des douze prochains mois, notre pays maintient la même stabilité, soutient le même effort, préserve sa cohésion, 2010, première année de la mise en œuvre du "Chemin d’Avenir, marquera une étape décisive de notre marche vers l’industrialisation et la modernisation du Congo.

Ce défi est à notre portée, pourvu que la paix, la sécurité et la démocratie continuent d’être les principaux supports de notre action publique. Pourvu que partout dans le monde du travail, dans les administrations publiques, dans les entreprises, le dialogue social soit privilégié; qu’il soit partout la règle.


Le dialogue social seul dissipe les malentendus, tempère les impatiences, éteint les frustrations.

Les travailleurs, nous le savons, ont souvent fait preuve de compréhension quand les portes du dialogue leur sont ouvertes. Puisque la paix sociale participe de façon notable à la paix globale, j’enjoins les employeurs, tous les employeurs, publics et privés, à privilégier et à systématiser partout le dialogue social.


Mes Chers Compatriotes,

Notre pays est toujours en programme avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, dans la quête du Point d’Achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés. Que c’est long, me direz-vous ? Mais comme le dit le Sage, « quand la nuit est longue, c’est que le jour n’est plus loin ».

Nous croyons, en effet, sans triomphalisme et sans optimisme béat, que le jour n’est plus loin, que bientôt, très bientôt, nous devrions atteindre le Point d’Achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Nous serons ainsi récompensés de nos sacrifices, de nos privations et de nos efforts.


Mais attention ! Comme disent les marins, c’est souvent au port que chavirent les bateaux.

Notre seule attitude, l’attitude la plus responsable, c’est la prudence, la grande prudence, jusqu’à ce que nous parvenions au Point d’Achèvement qui est désormais si près. Des demandes, des sollicitations, des exigences inconsidérées nous exposent au grave risque de tout perdre.


N’écoutez pas, ne suivez pas les démagogies partisanes qui nous ont causé tant de tort par le passé.

Au moment où va s’ouvrir 2010, année du lancement du "Chemin d’Avenir", année inaugurale du gouvernement par la preuve, j’en appelle au sens de responsabilité de tous les acteurs du monde du travail afin que par le dialogue et dans l’unité, nous ouvrions au Congo des perspectives à la mesure de ses ressources et de ses capacités.

En vous exhortant, Mes Chers Compatriotes, à garder le cap de la paix et de la fraternité, à promouvoir le culte du travail en vue du progrès,

Je forme, du fond du cœur, à toutes et à tous, mes vœux de santé, de prospérité et de bonheur pour l’année 2010 !


Bonne et heureuse année à tous !

NOTE:

Le peuple congolais garde en mémoire le discours du 14 Août 2009.
L’HISTOIRE EST SEULE JUGE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

loemba 03/01/2010 22:56



Le Président SASSOU NGUESSO vient encore de réaffirmer sa volonté de construire notre pays le Congo Brazzaville avec un niveau de sagesse extraordinaire. Il reste donc à tous ceux qui
l'entourent de lui apporter un véritable soutien dans les actes. Une grande humilité pour éviter les frustrations des autres afin de leurs permettre d'attendre la lumière du jour dans
la paix et la sérénité.Mais n'oublions pas que malgrè notre engagement à vouloir industrialiser et moderniser notre pays, nous devons penser à la simplicité des choses pour nos compatriotes
démunies dans la mise en place d'emplois de proximité. Il est donc nécessaire de mener aussi une réflexion dans ce sens.
Auguste Loemba



Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons