Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 20:20

HOLLANDE-Francois.jpgLa politique africaine de la France, telle qu’elle existe présentement, a été pensée par Jacques Foccart dans les années 60 pour servir les intérêt du Patronat.

Depuis lors rien a changé. Elle est gérée naturellement aujourd’hui par le MEDEF Afrique qui impose ses choix à l’Élysée.

Loin de servir la nation, cette politique est au service des grosses fortunes. C’est un pan de la diplomatie française qui échappe à l’Élysée.

Quand on sait que la Banque Mondiale prévoit en 2013 une croissance en Afrique de 4,8% contre une récession de 3,7% en Europe, on mesure l’ampleur du préjudice causé par cette politique passéiste.

C’est incontestablement un manque à gagner pour la France.

La gauche, particulièrement le gouvernement en exercice, ne tire aucun bénéfice de cet état de fait. Bien au contraire, elle en pâtit car la connexion entre le MEDEF et la droite française est un secret de polichinelle.

Conscient de cette tare, en son temps François Mitterand, dans son discours à la Baule, avait en vain tenté de bousculé l’ordre établi.

Quant à Lionel Jospin c’est sans état d’âme, malgré les sanglots de Philippe Jaffré, qu’il avait laissé l’OPEA de TOTAL allé à son terme histoire de mettre fin, si ce n’était déshabiller Pierre pour habiller Paul, à l’hégémonie d’ELF Aquitaine en Afrique centrale, la zone la plus riche en pétrole du pré-carré français.

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François Hollande a les mains libres pour agir.

Pour vaincre la FrançAfrique, car c’est bien de cela qu’il s’agit, il faut démystifier cette relation en l’extirpant de l’emprise des initiés afin de la rendre accessible au plus grand nombre.

L’emploi est l’arme qui convient pour ce faire, d’où le projet Brazza Vitrine Africaine de la Mode.

Porté par la société civile congolaise, BVAM projette la création de dizaines de milliers d’emplois à répartir entre la France et le Congo selon le modèle du reportage de France 2 en page d'accueil de ce blog.

Avec moins de quatre millions d’habitants, le Congo est le quatrième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne. Sa réserve peut être estimée au tiers de celle du Qatar.

L’objectif du projet BVAM est de convertir les pétro-CFA congolais en emplois, le travail étant la valeur refuge pour une meilleure répartition des richesse.

À savoir que d’après le classement des économies, une étude réalisée par Doing Business pour la Banque Mondiale, l’économie congolaise sera rangée pour l’année 2013 à la 183ème place sur 185 pays répertoriés. Ce qui explique que 70% des congolais vivent avec moins d’un dollar par jour, source onusienne.

Dictateurs

Madame Eva Joly qui, pour avoir instruit le dossier politico-financier d’ELF, connait bien le Président congolais dit: " Denis Sassou Nguesso s’est assurer une invulnérabilité en maintenant son peuple dans la misère et l'ignorance."

Le clan des pilleursComme le fait si bien Silvio Berlusconi en Italie, pour ne pas être rejoint par les affaires, particulièrement celle de 353 disparus du Beach de Brazzaville qui est dans le viseur de la Cours Pénale Internationale, il est absolument certain que le Président congolais va modifier la constitution pour briguer un énième mandat en 2016, lequel le conduira à 39 ans d’exercice du pouvoir.

Sur le plan intérieur rien ne s’y oppose, seul bémol la réaction de la communauté internationale, principalement celle du locataire de l’Élysée.

Les États, disait le général De Gaule, n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. La priorité de tous les peuples au monde, en ces temps de crise, c’est l’emploi. Le peuple français ne déroge pas à la règle, le peuple congolais également. Or le projet BVAM préconise, selon la capacité de dissuasion de François Hollande face à son homologue congolais, l’ouverture sous l'étendard SAPE de 10 à 20 points de vente sur le sol français dans le style des magasins "Les Galeries Lafayette" et du "Printemps."

Courbe du ChomageEn effet dans le domaine de la mode, notamment dans le luxe, l’expertise française est incontournable.

Si François Hollande ne craignait pas les foudres du MEDEF, BVAM peut occasionner, avec un financement congolais, la création de 3 à 5000 emplois sur le sol français d’ici à la fin de son mandat.

Ce projet qui a reçu les félicitations de Madame Hélène Le Gal, Conseillère Afrique du Président français, dans la lettre du 05 Février 2013 est référencé à l’Élysée sous le numéro PDR/SCP/CDO/AIE/A012600.

NOTE: Les contacts avec Romans sur Isère, capitale de la chaussure de luxe et ville socialiste, sont avancés. Interessé par BVAM, Romans est disposé à fournir les compétences utiles à la réussite de ce projet.

Seul l'engagement de François Hollande pose problème.


Philippe Assompi

L’Unique congolais

Tanneur - Modéliste

en Chaussure et Maroquinerie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons