Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 22:11

JMA.jpg

Jean-Marc Ayrault a présenté mardi la "feuille de route" de son action gouvernementale, construite autour d'un "redressement dans la justice" promis sans austérité et fidèle aux promesses électorales de François Hollande.

Dans un discours de politique générale d'une heure et quarante minutes au ton ferme et offensif mais sans surprise, le Premier ministre a invité les Français à "retrouver confiance en (leur) destin" malgré une "crise sans précédent".

"Je revendique le sérieux et la responsabilité budgétaires. Je veux la justice fiscale. J'appelle à l'effort national. Mais je refuse l'austérité", a-t-il souligné, présentant comme acquis un redressement significatif des finances publiques pour 2013 que d'aucuns jugent extrêmement difficile à mettre en oeuvre.

Jean-Marc Ayrault a officiellement révisé à la baisse les prévisions de croissance du gouvernement, qui table désormais sur une croissance du PIB de 0,3% en 2012 et 1,2% en 2013 contre 0,5% et 1,7% prévu dans le programme de François Hollande.

L'exécutif socialiste veut revenir à l'équilibre fin 2017, ce qui serait une première pour un gouvernement français depuis 1974. Le déficit était de 5,2% l'an dernier.

"Le redressement prendra du temps, ce sera difficile mais nous réussirons", a promis Jean-Marc Ayrault.

Concentré sur les affres intérieures d'un pays à qui il a déclaré sa flamme - "Comme vous, j'aime la France" -, Jean-Marc Ayrault n'a consacré à l'Europe qu'une seule page sur les 21 que comptait son discours.

De la séparation des activités d'investissements et spéculatives des banques, des 150.000 emplois d'avenir en passant par la baisse de la part du nucléaire dans la production d'électricité et le relèvement du Livret A, le chef du gouvernement a confirmé les propositions électorales de François Hollande.

"AUCUNE AGENCE NE NOTERA NOTRE RÊVE"

Au chapitre des réformes sociétales, Jean-Marc Ayrault a confirmé le projet de proposer le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant en situation régulière depuis au moins cinq ans.

Le droit au mariage et à l'adoption pour les personnes de même sexe est quant à lui annoncé pour le premier semestre 2013.

Au-delà des trains de mesures, Jean-Marc Ayrault s'est présenté en rupture, sur le fond comme sur la forme, avec le précédent exécutif, même s'il s'est défendu de vouloir "lancer un débat sur l'héritage".

Sous les yeux de son prédécesseur, l'UMP François Fillon, désormais député de Paris, il s'est livré à une critique en creux du précédent gouvernement conservateur par des formules telles que "Fini le temps des sommets spectacles" ou "On ne combat pas l'inertie par l'agitation".

"La tentation de tout pouvoir est d'aller vite. D'imposer sa marque dès les premières heures. De tout réaliser en cent jours comme si plus rien ne devait être possible ensuite", a fait valoir l'ancien député-maire de Nantes.

A la tête d'un gouvernement ayant réservé une place de choix aux femmes et à la diversité, Jean-Marc Ayrault s'est aussi posé en réconciliateur d'une France multiple, qui "aime l'idée que la Nation française soit fondée sur le désir de lui appartenir plus que sur la naissance".

Alors que François Hollande s'était présenté pendant sa campagne en "adversaire" de la finance, Jean-Marc Ayrault a affirmé qu'il n'était "pas l'ennemi de l'argent".

Mais c'est aux marchés, et plus spécialement aux agences de notation, qu'il a fait référence en conclusion de son discours, affirmant que les valeurs de la France n'avaient "pas de prix".

"Aucune agence ne notera jamais notre rêve, parce qu'il ne relève que de votre confiance et de celle des Français", a-t-il dit avant de solliciter la confiance des députés lors d'un vote lui aussi sans surprise, les socialistes et leurs alliés disposant de la majorité absolue à l'Assemblée.

L'Assemblée nationale a, sans surprise, accordé mardi sa confiance au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, après son discours de politique générale, avec 302 voix pour, sur 527 suffrages exprimés.

Avec Jean-Baptiste Vey, édité par Patrick Vignal

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons