Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 21:45

HOLLANDE ET L'AFRIK

 

Après la mort du Président Omar Bongo, même si la question du leader chip par rapport de la FrançAfrique demeure jusqu’à présent sans réponse, il est de l’avis de tous que Denis Sassou Nguesso est celui qui incarne le mieux l’âme de ce cercle d’influence.

HOLLANDE---BONIN-copie-1.jpgFrançois Hollande n’ignore pas cette réalité.

C’est du reste ce qui explique que le Président congolais ne soit pas jusqu’à présent reçu à l’Élysée. En effet l’homme de la gouvernance normale veut prendre ses distances vis-à-vis de ce nébuleux réseau.

Fin stratège, durant le voyage qui le conduisit au Brésil pour prendre part au Sommet de Rio+20, Conférence des Nations Unis sur le Développement Durable, Denis Sassou Nguesso s’était improvisé une escale à Paris pour forcer la main à son homologue français.

HOLLANDE---CONDE-copie-2.jpgLa réponse de celui-ci ne se fit pas attendre. L’Élysée ordonna l’interdiction d’atterrir sur le sol français de l’avion présidentiel congolais.

Dans l’urgence HOLLANDEcette escale se fit à Las Palmas sur le sol espagnol, un véritable camouflet pour le chef de l’État congolais. Lui qui traitait l’actuel locataire de l’Élysée de jeunot en politique.

hOLLANDE - MACKYPour laver cet affront, Denis Sassou Nguesso sortit la grosse artillerie le 24 Juillet 2012 en obtenant les visites à Brazzaville de deux anciens Premiers Ministres de France, Dominique de Villepin et Jean Pierre Raffarin, à l’occasion du lancement du magazine "Forbes Afrique", magazine économique qui sera consacré aux actualités africaines.

Une exclusivité que l’homme de Mpila a dû monnayer gracieusement.

Mais le Président congolais joue son va-tout.

D’ailleurs dans son édition N° 629 du 16 Février 2012, La Lettre du Continent nous informait que "les cercles du pouvoir de Brazzaville s’inquiétaient moins des conséquences des printemps arabes que du relâchement du lien avec la France."

En effet, outre l’affaire des "biens mal acquis" qui touche une demie douzaine de Chefs d’États africains, l’homme fort de la FrançAfrique craint l’ouverture par la justice française du dossier des 353 disparus du Beach de Brazzaville. Un dossier qui traine grâce à la bénédiction de l’Élysée, Chirac d’abord puis Sarkozy.HOLLANDE---BONGO.jpg

Par ce dossier Hollande tient Sassou.

Il peut exiger et obtenir de lui au-delà de ce qui relève  de simples paramétres de la realpolitik.

Le Président français peut lui imposer, sans que celui-ci ne sourcille, sa vision de la politique africaine de la France. Une Ouat-Holl.jpgvision conforme à ses convictions afin que pour la postérité son quinquennat soit gravé dans l’histoire des relations franco africaines.

Entre le Président Macky Sall, élu en début de cette année au Sénégal, et le congolais Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis trente ans, point n’est besoin d’avoir le compas dans l’œil pour voir le côté qui nécessite des corrections afin que l’Afrique, particulièrement francophone, obtienne un balancier respectueux de l’intérêt collectif.

On peut tromper le peuple une fois. Mais on ne peut pas le tromper toutes les fois. François Hollande a tout pour reussir là où les autres avaient échoué. Mais, il lui faut le courage et la volonté.

Philippe Assompi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

DAC Presse 18/08/2012 22:53


C'est un très bel article qui suscite beaucoup d'engouement pour les lecteurs en particulier congolais, Bravo mon cher Philippe ASSOMPI.


 

moapa mpo 16/08/2012 00:19


mes chers compatriotes,l'interet français en afrique repose sur ces investissements economiques (TOTAL ,BOLORE),quiquonque dirigera le congo demain est obligé de composer avec.nos interets aussi
en dependent.c'est pas malin de penser que seul sassou est capable de garantir ses interets.ce qui change aujourd'hui est que les europeens souhaitent travailler en afrique dans la regurarité,le
temps des magouilles maquiaveliques est passées.vous ne vous rendez pas peut etre pas compte ,mais c'est evident.si sassou resiste jusqu'alors parcequ'il est aidé par les gens de
l'opposition de sa generation qui n'ont que ce crenot pour assurer leurs retraites,l'heritage de kolelas (ses enfants)pour le MCDDI,les moukoueké,nimi madingou,tsati mabiala,tamba-tamba et autres
pour l'UPADS.tout ce monde semble affaibli actuellement.une nouvelle elite monte aujourd'hui au congo dans l'opposition.il suffit juste que la population soit reveillée,tout va se declancher.les
lideurs sont deja là mais nous ne les voyons pas ou encore nous ne les attendiez pas.retenons le congolais n'a plus peur,toute façon on est deja mort,si ce n'est pas par l'arme,c'est
par la misere

Justin 09/08/2012 09:15


Je ne comprends pas la réaction de certains, pensez-vous faire tomber Sassou s'est scier la plante sur laquelle FH est assis, s'est se trompé eprdument car lorsqu'ils avaient décidé la chute de
Lissouba, ils l'ont fait sans cette idée, la dernière chute c'est celle du plus grand et le doyen des dictateurs africains, Kaddafi et cela n'a rien changé, les choses sont au-delà de tout
commandées par certaines forces et pulsions qui font que qu'un système supposé être soudé lache ou tombe. Le cas de Sassou est une imminence et évidence vu le désordre et le gachi organisés, le
peule vient de l'infliger un carton rouge en refusant de participer massivement aux simulacres d'élections legislatives truquées sans honte. ça va changer mettez vous ça en tête et cela ne
dépend ni de laFrance ni de Sassou lui-même. ça va changer qulequ soit les dispositions à prendre, ça va changer et bientôt.

Sylvain EBALE 16/06/2016 06:53

Bonjour chers tous!
Arrêter de divertir les congolais en vous présentant comme étant les vrais défenseurs de la Nation que nous voulons une et indivisible du nord au sud, de l'est à l'ouest! Arrêter de ne voir la situation congolaise que par le seul prisme du Président SASSOU. Certes, nul n'est parfait, mais ayant l'honnêteté de reconnaitre le coté positif de l'homme! C'est cela que les congolais attende de nous tous. La saleté que vous ne cesser de déverser à travers les réseaux sociaux prouve que vous n'êtes que des jaloux, des égoïstes qui se battent simplement pour inculquer dans les consciences des sages et paisibles congolais la théorie du "ôtes - toi de là pour que je m'y place" et finalement faire pire par la suite. vos réflexions présentées sur ce précieux espace déshonore le Congo par leur bassesse et c'est regrettable!
parlant de notre fameuse diaspora, le tout se présente comme si les ressortissants des autres pays africains ne sont pas présents en Europe, aux USA, j'en passe!
Jamais ils ne s’aliènent pour utiliser le net aux fins diaboliques et haineux qui dénotent simplement du tribalisme et de l'ethnocentrisme. Assez pour vos mensonges, vous qui n'arriver pas à reconnaître ne fus-ce que les haut faits palpables du Président Denis que, même certains voisins africains reconnaissent nonobstant le fait que le Président SASSOU comme tous les humains dont vous-même qui écrivez ici n'est pas sans défaut sinon il serait Dieu!
Pour ma part, je constate avec satisfaction qu'au Congo, quand Denis est PRESIDENT, tous les 12 départements du pays se retrouvent et c'est déjà là mon sens un fait à encourager. Du reste, n'oubliez pas qu'au stade, tous les spectateurs qui hurlent, injurient les joueurs proposent des stratégies qu'ils auraient dû déployés ne savent souvent pas pousser le ballon et si on les faisaient rentrer au terrain ça serait l’hécatombe!
Chers compatriotes, ressaisissons nous, voyons le Congo qui attend beaucoup de nous! Si vous croyez avoir des solutions magiques que le Président Denis n'a pas, proposez-les lui il les appliquera pour nous tous puisque pour l'instant c'est lui que le Bon Dieu a choisi pour diriger le pays.
Les jeunes et les femmes ont fait leur réclamations, ont demandé au Président de les intéressés dans les sphères de prise de décisions. Le Président a entendu leur cri de cœur et a fait leur volonté. Aujourd'hui ils sont à l’œuvre et la Nation tous entière est derrière eux et attends les résultats et ça devrait tout le temps être comme ça!
Laissons-nous guidés par le Saint-Esprit et plaçons les intérêts de notre pays au dessus de nos appétits égoïstes et de nos clivages ethniques!
Je vous aime tous comme notre pays le Congo qui est notre patrimoine commun! Merci!

P-Don 04/08/2012 20:59


C'est ce que vous pensez ou ce que vous souhaitez? continuez à revez, comment publier un article sur un sujet si sensible en se misant qu'avec les analyses que vous faites tout
seul?


C'est pas une information mais plutôt votre analyse des relations entre ces deux personnalités. Sachez que ce qui est important c'est la relation bilatérale entre deux pays et non entre deux
dirigeants; d'ailleurs ils n'ont jamais eu de problème depuis que l'un était Secrétaire général du Ps et l'autre Président du Congo.


Par stratégie ou priorités des sujets à traiter qu'ils ne se sont pas rencontrés point barre. Cogoter sur des sujets de très bas intérêt me semble ridicule sinon un moyen de polémiquer afin de
vendre.

Anicet 02/08/2012 11:26


Croyez-vous, Mr Assompi, que Hollande ayant cédé en Guyane et procédé pour la circonstance à un remaniement ministériel saura aller à l'encontre des intérêts impérialistes
français. Hollande a bien d'autres soucis et ses primordiales obligations de résultats sont hexagonales. Il revient aux africains de savoir ce qu'ils veulent. Lorgnons un peu du côté de la
balance du commerce extérieur français et l'on comprendra aisément les enjeux internationaux d'une nouvelle politique française dans son pré-carré africain.


Jacques ATTALI pense que malgré une croissance à 2 chiffres la Chine n'atteindra le niveau de vie des occidentaux qu'après 40ans même si la croissance en UE demeure durant toute cette période aux
alentours de 1%. C'est dire les défis qui nous attendent. Et 40ans c'est quoi à l'échelle d'une nation? La France molle aura triomphé électoralement de la France forte. Triomphera t-elle de
l'Afrique malléable? Et si oui pour quel intérêt? Assurément pas celui des africains!!!


En fait quel(s) valet(s) veut-on imposer de nouveau à ce continent en quête de "devenir"?

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons