Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 18:40

Il serait vraiment injuste de reprocher au gouvernement français le manque d’ardeur et de volonté pour étouffer les plaintes pour «recel de détournement de fond public», appelées plus communément les Biens Mal Acquis, de trois présidents africains Sassou Nguesso pour le Congo Brazzaville, Ali Bongo pour le Gabon et Teodoro Obiang pour la Guinée Equatoriale.

BVAM.jpgLa première plainte a été déposée en 2007. Huit mois plus tard, le Parquet qui dans le système judiciaire français représente le ministère de la justice, classe la plainte sans suite.

Quelques mois plus tard, en 2008, l’association Transparency International France remet le couvercle et, coup de théâtre, la doyenne des juges d’instruction du pôle financier accepte d’instruire le dossier. Le Parquet fait de nouveau appel. En vain, la Cour de cassation donne son feu vert, l’enquête peut commencer. Deux juges sont donc désignés et demandent un réquisitoire supplétif afin d’étendre leurs instigations avant la plainte de 2008. Fait exceptionnel cela sera refusé par le vice procureur de la République à Paris qui dépend hiérarchiquement du ministère de la justice.

Pourtant, les services de douane, Tracfin chargé de la lutte contre le blanchiment de l’argent et l’Office centrale pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), ont tous remis des rapports détaillés particulièrement accablants. La Bentley d’Ali Bongo à 200000 euros dans un pays où l’espérance de vie arrive tout juste à 52 ans. L’épouse de Nguesso qui s’offre une Mercedes type E. Son neveu qui porte son dévolu sur une Porsche à 137000 euros et soupape sur le moteur! Le fils Obiang, lui, a un parc automobile dont la valeur est estimée à plus de 18 millions d’euros ce qui représente le tiers des dépenses annuelles de santé de son pays!

Mais à côté des quatre roues, on pourrait évoquer les comptes bancaires…Une centaine pour les Nguesso, les sociétés, les villas, les hôtels particuliers à Paris, plus d’une trentaine pour Bongo, les objets d’arts …billet-enregistre.jpg

Contrairement à la sérénité affichée, ces présidents africains sont inquiets du risque de la condamnation qui pourrait aboutir à la saisie de leurs biens et qui empêcherait leurs proches de venir en France, sans parler des répercussions à l’intérieur de leur propre pays, au moment où les révolutions arabes ont mis en exergue l’importances des sommes détournées par les clans de Moubarak et de Ben Ali.

Obiang a porté plainte contre le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) pour son rapport «Biens mal acquis, à qui profite le crime?», et récemment Bongo vient d’ester en justice contre un élu européen d’Europe Ecologie Les Verts (EELV). Mais ces contre feux juridiques de plainte pour diffamation apparaissent bien dérisoires et risquent de se retourner contre leur auteur, d’autant que le CCFD et l’élu d’EELV restent ferme et entendent bien faire de ces procès ceux de la corruption et du pillage des pays africains.

A coups de claquements de talonnette, Sarkozy nous avait promis de moraliser le capitalisme, de lutter contre les paradis fiscaux, d’instaurer une nouvelle gouvernance… il avait seulement oublié de nous dire que cela ne concernait ni la France ni ses amis africains…

 

Paul Martial

NPA

Nouveau Parti Anticapitaliste

 

NOTE: Le jeudi 28 juillet dernier à la une de Libération on pouvait lire, Biens Mal Acquis, la la pauvreté des enfants.France complice: le parquet bloque les enquêtes sur les placements suspects, notamment immobiliers, des très chefs des très pauvres États africains.

Dans ce dossier le cynisme de l’Élysée est effrayant.

Quand t-on sait que les avoirs des présidents déchus et en difficultés, Ben Ali, Mouamar Kadhafi, Hosni Moubarak et Bachar El Assad , font l’objet de saisis par la France, on note que l’Élysée par rapport aux biens mal acquis applique la politique du charognard.

Les africains ne sont pas dupes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons