Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 15:36



Le peuple congolais s'est rendu aux urnes le 12 juillet pour élire l'homme qui présidera aux destinées du pays pour les 7 prochaines années. Au total, 2.220.000 électeurs sont appelés à départager les 13 candidats au poste du Président de la République. Le Chef de l'Etat sortant, Denis Sassou N'Guesso et bien d'autres citoyens ont accompli leur devoir civique au siège du 5ème arrondissement (Ouenzé) de Brazzaville.

 

L'administration en charge de l'organisation du scrutin a prévu quelque 4850 bureaux de vote sur l'ensemble du territoire congolais. D'autres bureaux de vote pourraient être ouverts dans des préfectures avec autorisation de l'autorité compétente.

A Brazzaville, certains bureaux de vote ont ouvert leurs portes dès 7heures (heure locale) pour recevoir les électeurs. C'est le cas des deux bureaux vote basés au Cercle Mess des officiers au centre ville dans le 3ème arrondissement de la capitale.

C'est au niveau de l'un de ces bureaux de vote disposant respectivement de 826 électeurs inscrits que le candidat indépendant à la présidentielle, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou a accompli son acte de vote.

«Jusqu'à cette heure où je vous parle, nombreux de mes représentants ne sont pas dans les bureaux de vote. Je l'ai signalé au président de la commission nationale d'organisation des élections (CONEL) et à toute l'équipe de la commission. On espère simplement que ce qui va se faire, va se faire selon les règles et que le meilleur d'entre nous l'emportera pour diriger le pays pendant les 7 prochaines années. Je suis confiant de ce que je fais et j'ai confiance au peuple congolais», a-t-il déclaré.

Vice-président de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), Kignoumbi Kia Mboungou a postulé à l'élection présidentielle en tant qu'indépendant en raison des problèmes qui minent cette formation politique.

Poto-Poto compte 82 bureaux de vote pour 56.081 électeurs inscrits. Le candidat, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes, président du Parti républicain libéral (PRL) a voté au siège de cet arrondissement cosmopolite.

«On ne s'avoue jamais vaincu quand la partie n'est pas encore terminée. Pour l'heure, tout se passe bien. Il y a peut-être des petites incorrections qui trouveront leur solution au courant de la journée», a-t-il signifié.

De son côté, le candidat indépendant Anguios Nganguia-Engambé qui a voté à l'école de la Liberté à Talangaï (6ème arrondissement), a déploré quelques manquements. « Je suis scandalisé par l'impréparation que j'ai constatée au niveau de ce bureau de vote. J'espère que ce n'est pas le cas ailleurs», a-t-il dit.

Considéré comme l'arrondissement le plus peuplé de la capitale, Talangaï compte 291 bureaux de vote pour 253.866 électeurs inscrits. Le maire de cette circonscription administrative, Fréderic Privat Ndéket, président de la CONEL locale, a souligné que certains candidats n'avaient pas fait parvenir à temps les listes de leurs représentants dans les bureaux de vote, ajoutant que cette incommodité a été rapidement surmontée.

Sur les 13 candidats ont lice, 6 ont demandé au dernier moment à leurs électeurs de ne pas aller aux urnes sans pourtant retirer leurs bulletins des bureaux de vote. Il s'agit notamment des candidats Guy Romain Kifouissa, Bonaventure Mizidy, Mathias Dzon, Clément Mierassa, Jean François Tchibinda Nkouangou et Michel Marion Mandzimba Ehouango.

Les 7 autres candidats sont Denis Sassou N'Guesso, Nicéphore Fylla Saint Eudes, Anguios Nganguia-Engambé, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, Joseph Hondjouila Miokono, Jean Ebina et Bertin Pandi Ngouari.


Source: Congo - Site . La Rédaction.
Dimanche 12 Juillet 2009 - 16:26


NOTE: Que le meilleur gagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans BVAM
commenter cet article

commentaires

malonga nganga 14/07/2009 17:09

ils tros vieux au pauvoir dennis sassou nguesso ils doit avoir ente? le congo ce pas le paye de ca mere ou de son pere ce pour les congolaise ok

flo 14/07/2009 11:19

on ne peut ke feliciter le peuple congolais de son esprit pacifike pendant le vote

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons