Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 22:12
Professeur Marion Michel Madzimba Ehouango

Professeur Marion Michel Madzimba Ehouango

Le seul moyen de déjouer cette stratégie est de ramener la lutte sur le terrain social .

C' est un mythe que de croire le FMI capable de contraindre un gouvernement à s' améliorer quitte à le faire tomber …

Le Congo est actionnaire, contributaire à cette organisation. Il a des droits, même si les règles sont claires. Un sociétaire fauché a le droit de bénéficier d'un prêt à condition que les moyens de sa solvabilité soient vérifiés et au besoin on l'aide à améliorer ses performances.

Le cas Congo pourrait relever d'une escroquerie à l'organisation mais celle-ci est impuissante devant le Congo dans la mesure où elle doit également aider ses autres sociétaires à recouvrer leurs créances auprès de ce partenaire voyou.

Tout ça, Sassou le sait bien, puisqu'il a comme conseil, l'ancien patron de la tontine (mama y'a likelemba !).

La dette sera restructurée et probablement rééchelonnée, si les chinois jouent bien le jeu en faveur de Sassou ...

Or vous avez vu le siège de Eximbank au Congo. Pensez-vous que les chinois, les Turcs ou les russes lâcheront un si bon "client" ?

Tout le monde sait que les usuriers aiment les débiteurs idiots, quand ils ont des ressources plausibles à capter.

Par ailleurs, le Congo a la dette des traders à payer et il y'en a pour deux milliards USD !!! Même s'il a des DTS qui peuvent permettre de bénéficier de prêts que le gouvernement brandira sûrement comme un trophée, il y'a la guerre du pool qui coûte déjà cher tant qu il ne la termine pas. Et c' est la qu' intervient l'idée de dialogue en trompe-l'oeil que Mvouba Brandit à Ntumi ....

Dès que le gouvernement aura son pactole, des cadres du Pool et quelques fanatiques demanderont que Ntumi soit arrêté et rendu responsable de tous les morts de la guerre …

Entre-temps ceux des opposants qui se seront laissés allécher integreront un gouvernement dit de rigueur …

Ntumi tué ou arrêté, Mokoko, Okombi et consorts seront jugés et condamnés comme complices.

Preuve que Sassou se fout bien du FMI, il vient de nommer Monsieur Lucien Ebatha pour piloter les négociations (même s'il est assuré du concours de Strauss Khan). C' est quand même bizarre ! Ce Monsieur est par sa société, creancier de la SNPC, Société Nationale des Pétroles Congolais, pour plus de deux cent millions USD. Il est l'un des acteurs des détournements de pétrole congolais. Par sa société "Orions Oil," on lui a donné des cargaisons et donc permis un montage qui fait qu' il est aujourd'hui, à côté de Kiki, le fils de Sassou, le principal pourvoyeur de fonds personnels du Président congolais.

Monsieur Lucien Ebatha n'est pas rompu aux rouages administratifs étatiques …

Une humiliation de plus pour le Premier Ministre Clément Mouamba et les cadres qui l'entourent ... d'être dirigés par un homme qui est objet de poursuites à titre personnel dans des affaires liées aux finances du Congo.

Nous pouvons conjurer tout cela …

Car même si Denis Sassou Nguesso est assuré de recevoir de l'aide, cette aide ne servira à rien si les congolais refusent de céder aux mesures drastiques qui l'accompagne.

Il faut se mobiliser autour des syndicats.

Aujourd'hui le pôle de combat doit être plus syndical et autour de la société civile plutôt que sur les partis politiques.

Les plate-formes de l'opposition doivent le comprendre et s'y adapter.

Professeur

Marion Michel Madzimba Ehouango

Cliquez ICI pour intervenir ou suivre

l'intégralité des échanges sur facebook

J’adore
Commenter
Commentaires
Ahmed Kinda Enfiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnn !!!
 
Répondre4 h
Gérer
Aymard le Bantounormal Nous avons bu la cigue prof; donc, inoptises, on y peut rien.On attend Dieu...C'est dure ohhhhhh!!
 
Répondre4 h
Gérer
Marion Michel Madzimba Ehouango Non ! Lisez ma conclusion ....Comme en 1991 la lutte est sociale .
Sassou se retrouve dans le même contexte 
..mais qui sera le nouveau bokamba yangouma ?
 
Gérer
Aymard le Bantounormal Mais les contextes ont changé prof! Tous ceux qui osent sont embastille.vous en savez mieux que moi.Nous sommes en Corée du congo.vous au moins(....)
 
Gérer
Marion Michel Madzimba Ehouango Engagez- vous et cessez de compter sur les autres.
 
Gérer
Brel Bouka Ce résumé décrit ce qui se passera d'ici peu! Prof, vous serez appelé prophète bientôt
 
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre4 h
Gérer
Marion Michel Madzimba Ehouango Non ! Lisez ma conclusion ....Comme en 1991 la lutte est sociale .
Sassou se retrouve dans le même contexte 
..mais qui sera le nouveau bokamba yangouma ?
 
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre4 h
Gérer
Martin Fulgence M'bemba Tous les leaders des centrales fréquentent " la Soupe"
 
Gérer
Marion Michel Madzimba Ehouango Lorsqu' une grève est déclenchée ,les décisions sont prises en A.G. si la direction syndicale est défaillante il se crée des comité ad'hoc. 
Ce Ne sont pas des choses à discuter ici.
Nous savons le faire .....c' est la où l' expérience trouve son importance
 
Répondre3 hModifié
Gérer
Lumière Aurange Nous devrions être tous des Bokamba. ..question de simple de conviction, détermination et de volonté politique. ..
 
Répondre2 h
Ahmed Kinda Justement, mon exclamation par cet enfiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnn, c'est pour cette conclusion " brillantissime ". J'ai toujours dit aux gens que Sassou ne résisterait pas deux jours à un mouvement social, surtout aujourd'hui. En 1991, c'est la lutte sociale incarnée par la CSC qui l'a fait reculer et permis à la conférence nationale souveraine de se tenir.

En 2016, on l'a revu hagard, se pavanant dans les administrations publiques pour intimider les pauvres fonctionnaire, à l'occasion de le ville morte.

Tant que nous ne comprenons pas ça, il déroule.
 
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre4 hModifié

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons