Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 17:36
Jean-Yves Le Drian * Denis Sassou Nguesso * François Bayrou

Jean-Yves Le Drian * Denis Sassou Nguesso * François Bayrou

UN APPEL VENANT DE MPILA..."

  • Alors, Le Drian, comme cela tu quittes la Défense pour les affaires étrangères?

    Mes félicitations.".

  • Merci Président, j'espère qu'on pourra continuer à travailler en bonne intelligence comme avant.

  • Il n'y a pas de raison que cela se passe mal, dans l'intérêt bien compris de nos deux pays. Tu transmettras mes amitiés à François.

  • Hollande?

  • Non l'autre, celui qui bégaie....

  • Ce sera fait président."

Kia kia kia ... hi hi hi … ha ha ha …

Ce n'est pas bien d'écouter aux portes.

Pierre Edoumba

Cliquez ICI pour intervenir ou suivre

l'intégralité des échanges sur facebook

 
J’aimeAfficher plus de réactions
Commenter
 
Commentaires
Darelle Ba Mais heuuuuuu
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Antoine D'Alva Bizare qu'ils n'ont pas parlé de nguiris...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Pierre Edoumba Crois-tu que les gens qui pratiquent les transferts de nguiri en parlent au téléphone?
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
André-Juste Ickias Il faut peut être attendre l'atterrissage du prochain jet sur l'un de ses Aéroport connu
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre29 min
 
 
Antoine D'Alva Ils ont des codes, comme le blé, l'oseille, la galette, les thunes, les nguiris, etc etc...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Philippe Assompi .

Non l'autre, celui qui bégaie....


Je te signale, mon cher Pierre, au cas où tu l'ignorais, que c'est le ministère de la justice qui détient le dossier, très intéressant, des 353 disparus du Beach de Brazzaville.
Il suffirait juste au Ministre François Bayrou d'augmenter le nombre des enquêteurs pour permettre au juge de le clôturer.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
 
 
Pierre Edoumba Et alors, où est mon problème? Le nombre d'enquêteur ne suffirait pas et ce dossier va mourir de sa belle mort. S'il y avait matière, ce procès aurait déjà eu lieu. Ce n'est ni du cynisme ni de la joie mais un constat froid sans affects.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
 
 
Antoine D'Alva Pourquoi le cloturer? Il faut au contraire le raviver pour que les auteurs de crimes crapuleux soient amenés devant la CPI comme Mbemba ou Gbagbo...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Pierre Edoumba On ne parle pas de CPI mais de juridiction française. Ensuite, la CPI n'a jamais été saisie de ce dossier donc aucun risque d'y envoyer qui que ce soit. Enfin, avec toutes les pressions, on aurait déjà eu ce procès s'il y avait des preuves. Les années passent, les gens meurent et les preuves aussi...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre36 minModifié
Philippe Assompi Toi au moins, Antoine, tu me comprends.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Philippe Assompi Pierre, arretes de nous divertir.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Antoine D'Alva Les criminels nazi date des années 40, mais on ne les lâche pas... Il n'y a pas de prescription pour ce genre d'affaire...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 hModifié
 
 
Philippe Assompi Antoine, si Bayrou déclenche l'opération, le Sassou sera mis de suite au ban des nations, tant le dossier est humainement insupportable. Même ses pairs africains n'oseront pas le soutenir.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 hModifié
Pierre Edoumba Antoine parles-tu du droit ou de ce que tu voudrais que cela soit? Ton point Godwin, tu l'as bien mérité. Enfin, mon sujet n'est pas le procès mais un dialogue imaginaire...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Antoine D'Alva On ne peut pas avoir la mémoire courte, on sait comment Gbagbo est arrivé à La Haie, et ce n'était pas en jet présidentiel...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Pierre Edoumba Philippe ne prend pas tes désirs pour la réalité. Le ministre de la Justice de France n'a pas de pouvoir déclencher une opération à l'ONU.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Philippe Assompi Pierre, ce dossier est contenu pour raison politique et non judiciaire.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Antoine D'Alva Deux fois aujourd'hui, et dans deux sujets différents, tu parles de point G. On dirait que tu as passé une belle nuit?
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
Pierre Edoumba ça se récolte facilement par manque d'arguments... Antoine...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 h
 
 
Yves Syroko A chaque fois qu'il découvre une nouvelle expression, Pierre Edoumba ne peut s’empêcher de nous la balancer à toutes les sauces. Philippe Assompi ne s'est en rien discrédité dans ce qu'il dit, il n'a nul part fait mention du nazis, encore moins d'Adolf Hitler. Alors, employer comme cela, à tout bout de champ ce terme emprunté à Mike Godwin me semble excessif et injustifié. Surtout que depuis ce matin, j'ai noté que tu l'as déjà employé plusieurs fois et hors contexte, à chaque fois.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre1 hModifié
Pierre Edoumba Yves Syroko le point Godwin a été décerné à Antoine quand il a parlé des "criminels nazi des années 40".
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre59 min
Antoine D'Alva L'appel venant de Mpila n'effacera pas les traces des disparus du Beach...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre58 min
Pierre Edoumba Antoine , tu as bien vu qu'il s'agissait d'un dialogue fictif de "félicitation".
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre56 min
 
 
Yves Syroko La loi de Godwin est une règle empirique provenant d'un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. »
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre58 min
 
 
Yves Syroko Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot « point » (signifiant à la fois argument et point en anglais), des « points Godwin » sont parfois attribués à cet interlocuteur (on notera que Godwin lui-même n'a jamais parlé de « point » proprement dit).
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre59 min
Yves Syroko Au départ relative aux discussions sur des forums virtuels, la loi de Godwin peut s'appliquer à tout type de conversation ou débat ; l'un des interlocuteurs atteint le point Godwin lorsqu'il fait référence à un fait en lien avec la Shoah ou le nazisme alors que le sujet de départ ne s'y prêtait pas.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre58 min
Yves Syroko Donc...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre58 min
Pierre Edoumba Donc Antoine 1 point!
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre57 min
Antoine D'Alva As-tu les preuves?
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre55 min
Pierre Edoumba Preuve de quoi? du point attribué?
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre55 min
Antoine D'Alva Les mêmes que celles que tu exiges pour le dossier des disparus du Beach...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre53 min
Pierre Edoumba Antoine, ai-je demandé quelque chose? J'ai publié ma blague et c'est Philippe qui l'a amenée sur ce sujet. Je n'ai rien demandé ni exigé.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre42 min
 
 
Philippe Assompi .

Une blague plein de suggestions, Pierre.

Maintenant que tu es pris à ton propre piège, tu joues à l’innocent.
Pierre Edoumba Philippe, ma blague était claire et limpide. C'est toi qui est venu la polluer avec l'affaire du Beach.
Philippe Assompi Pierre, une bonne blague mérite d'être enrichie.
Pierre Edoumba Oui mais pas avec des sujets à polémique qui mêlent droit et passion... Demain, si la justice française classe le dossier ou ouvre un procès, ce ne sera que polémique et contestation.
 
 
Antoine D'Alva Je croyais que tu avais parlé de preuves! Mais bon, autant pour moi, Caan membre...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre42 min
Antoine D'Alva Pierre Edoumba On ne parle pas de CPI mais de juridiction française. Ensuite, la CPI n'a jamais été saisie de ce dossier donc aucun risque d'y envoyer qui que ce soit. Enfin, avec toutes les pressions, on aurit déjà eu ce procès s'il y avait des preuves. Les années passent, les gens meurent et les preuves aussi...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre41 min
Pierre Edoumba Oui j'ai dit qu'il y aurait déjà eu procès s'il y avait des preuves.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre41 min
Antoine D'Alva Elles ne vont jamais disparaitre, comme celles qu'on ne cesse de trouver depuis les années 40...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre40 min
 
 
Pierre Edoumba J'ai un constat mais je n'ai rien exigé. Sans preuve, point de procès. L'affaire dite du Beach n'est pas actuellement qualifiée de "crime contre l'humanité" donc avec une prescription de droit commun et ce n'est pas la France qui définit ce qu'est un crime imprescriptible en droit international.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre37 min
Antoine D'Alva Le temps nous départagera..
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre36 min
Pierre Edoumba Je préfère que ce soit le droit qui le fasse..
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre35 min
Antoine D'Alva Je ne souhaite pas spéculer sur la sensibilité et la douleur des familles qui ont perdu leurs enfants... Je présume que ceux qui nous lisent doivent nous traiter de criminels au même titre que ceux qui ont envoyé leurs enfants dans le fleuve. Aussi, je quitte ce sujet pour le respect que je leur dois...
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre32 min

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons