Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 17:42
Paolo Benjamin Moussala

Paolo Benjamin Moussala

Le clan Sassou-Nguesso est carrément devenu un Etat dans l'Etat, ses rejetons et sa famille sont aux premières loges. Ils ont tous les pouvoirs. Sassou-Nguesso prend les décisions stratégiques avec sa famille …

Il n'associe même pas son gouvernement. Il fait tellement confiance en ses proches qu'il fait presque acte de délégation de pouvoir à leurs endroits. Certains ministres et directeurs généraux n'auraient plus le droit de signatures sur des dossiers dits importants et secrets. Et comme il le sait, il ne nomme pas les bonnes personnes au bon endroit et surtout recycle toujours les mêmes, il se méfie de tout le monde.

C'est une honte pour nous d'abandonner notre destin national au main d'un clan des gens incompétents à qui on a remis les clés du pays. Incapable d'assurer une réforme. Il nous présente un brouillard économique, derrière lequel on ne sait exactement ce qu'il y a , étouffant ainsi l'avenir de notre pays et des congolais qui y vivent.

Ce clan au pouvoir depuis plusieurs décennies a maltraité et humilié les congolais, a ruiné la santé, l'éducation, la culture, la paix, l'unité nationale et la démocratie et nous devons la restaurer.

Si nous braquons notre attention en sensibilisant l'opinion nationale et internationale sur les exactions et atrocités, des tueries commises dans certaines localités du Pool par ces criminels dès aujourd'hui, nous pouvons changer la donne au niveau du pays pour enfin nous débarrasser d'eux. Ce qui nous manque ? Le courage et la motivation.

Faisons entendre un immense ras le bol à notre gouvernement pour faire cesser la crise du Pool et la gabegie financière qu'elle engendre. Lançons des campagnes de mobilisation, des manifestations ciblant ces plus grands criminels et pilleurs du pouvoir afin de les mettre sous pression jusqu'à ce qu'ils abandonnent.

Quand le pays va mal c'est donc la république qui est en jeu et non le système. Les congolais doivent prendre leur responsabilité en trouvant un terrain d'entente essentiel à l'équilibre de la paix et de la stabilité du pays.

Pour relancer le pays sur le plan politique, économique et social, le dialogue inclusif s'impose …

A bon entendeur, salut!

Vive la démocratie, Vive le Congo !

Paolo Benjamin Moussala

Cliquez ICI pour intervenir ou suivre

l'intégralité des échanges sur facebook

 
J’aimeAfficher plus de réactions
Commenter
 
1 commentaire
Commentaires
Pascal Bayina " En politique chaque chose en sontemps !".la furie du peuple souverain est un acte qui surgit lorsque les gems sont au bout du rouleau et n'ont plus peur dela mort . C'estce qui risque d'arriver auCongo si on yprend garde.
Les gouvernants qui mettent 
espopulationsdans unesituation difficile comme dans le Pool se jetteront dansle fleuve Comgo en oubliant leurs gros cylindres.Car le peupledira son mot et ce sera" la fin des haricots ".Qui dit mieux !.(UDC :Union desdemocrates congolais ) /.
J’aimeAfficher plus de réactions
Répondre3 h

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons