J’aime
 
Commenter
5 commentaires
Commentaires
Marion Michel Madzimba Ehouango Appelez toutes vos familles françaises à aller voter....Boycotter les urnes est une forme de lâcheté.
Je conçois que l'on refuse de voter parce que les règles du jeu sont faussées....Mais ici ,dans le cas français, pour une fois ce grand pays est confr
onté à un problème systémique tant sur des questions de politique intérieure que sur celle de sa politique extérieure ,et même sur l'éthique de la gestion publique .
Si vous êtes français ,ce choix vous engage aussi.
Le taux d'imposition est catastrophique , les politiques publiques laissent à désirer , la mafia gagne la conscience des dirigeants, la France commence de plus en plus a ressembler à ses propres colonies dont elle a abimé les perspectives de développement . 
C'est a croire que l'élève est devenu le maître dans les rapports éthiques de la politique. 
Qui aurait pu croire, au temps de De Gaulle ou de Mitterrand , que Sassou achèterait la conscience de la France au sommet de l'État ?
J’aimeRépondre22 hModifié
Marion Michel Madzimba Ehouango «Le désespoir est mobilisateur et quand il le devient, c'est dangereux et cela entraîne le terrorisme. Les jeunes ( aujourd'hui les néo-français ) vont finir par virer du mauvais côté parce qu'ils n'auront plus d'autre solution.» ( Daniel Balavoine en 1980 )
J’aimeRépondre21 h
Marion Michel Madzimba Ehouango C'est ce qui rend certain le vote des extrêmes, pourvu qu'ils soient anti système ( Marine ou Mélenchon )
J’aimeRépondre11 h
Amedé Del'eau Loemba C'est étonnant que vous ne parliez pas assez de la situation de André Okombi Salissa comme vous en parliez de celle de Mokoko? Qu'est-ce qui se passe?
Marion Michel Madzimba Ehouango Qu'en savez-vous ?
Je ne suis pas un thuriféraire. J'agis utilement. 
Okombi a un parti .Mokoko n'en a pas.
...Voir plus
J’aimeRépondre31Modifié