Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 09:34
Paolo Benjamin Moussala

Paolo Benjamin Moussala

Dans les coulisses de la Mairie centrale de Brazzaville, on apprend des défections en série autour du Maire de Brazzaville, Député de Gamboma, président du conseil départemental et municipal, membre du comité central du pct et écrivain, Hugues Ngouélondélé.

Les municipalités tenues par le PCT et sa majorité sont présentées régulièrement par l'opinion publique comme "une sale vitrine" qui contribuent en grande partie aux échecs socio-culturels et politiques du président Sassou.

Force est de constater que depuis plusieurs années les polémiques s'enchaînent pourtant sur la mauvaise gestion et la capacité managériale des mandants à la tête de ces communes. En cause, le laxisme et la complaisance dans la promotion des ressources humaines.

La crise qui s'enlise aujourd'hui au sein du PCT est sur fond de règlement de compte entre dirigeants. Ils courtisent tous de façon permanente le président Sassou qui commandent. Mais qui aujourd'hui contrôlent réellement ces dirigeants? Bien entendu ceux qui les détiennent, et qui sont-ils? Les enfants et proches parents du président, c'est-à-dire ceux qui détiennent le capital. A l'évidence, ils ont intérêt à choisir leur serviteur, c'est-à-dire ceux qui leur fera le moindre mal, et qui d'ailleurs, dès après sa désignation, fera l'objet de toutes les critiques. En ce moment, les dirigeants frustrés expriment leur indignation en dénonçant la désastreuse gestion et les soulagés fêtent leur promotion.

La dernière en date concerne les mairies de Brazzaville et de Pointe-Noire, tenues respectivement par les députés Hugues Ngouélondélé(gendre du président Sassou) et Bouity-Viaudo (cousin de la première dame) : Les critiques d'élus locaux se suivent sur fond d'accusations de " incompétence, détournements de fonds et pratiques autocratiques ".

Au Maire de Brazzaville, député de Gamboma : " Il décide de tout et n'écoute plus personne. C'est le dictateur départemental et municipal. Si nous doutons aujourd'hui du conseil départemental et municipal, c'est à cause de lui et de l'inaction des instances nationales face à son comportement", accuse certains élus et ça dépend de camp, intérêt personnel oblige.

Les dissidents déplorent d'avoir été privés de leur autonomie d'action, tenus à l'écart des décisions, privés de parole dans les médias, ou encore d'avoir été réduits à des opérations de tractage politique en faveur du clan au pouvoir.

Ces défections viennent s'ajouter aux départs déjà connus des directeurs de cabinet et du conseiller spécial Okana, qui avaient déjà jeté l'éponge.

A chaque fois, c'est une "gestion dictatoriale et le détournement de fonds" qui est épinglée : On parle même de trafic d'influence, de pillages et détournements de fonds de pension des retraités évalués en milliards, le parc automobile et immobilier, les services d'hygiène inexistants et la gestion fructueuse des pompes funèbres devenue une source d'enrichissement illicite.

Cependant la majorité de la population peine à faire face à la flambée des prix des services proposés pour l'inhumation d'un proche, en tout cas pas moins d'un million de francs cfa, et aucune politique sociale pour venir en aide aux plus démunis... Sans vouloir verser dans la polémique, à mon sens, tous ces éléments nécessitent bien entendu des éclaircissements !

ça serait une façon à Hugues Ngouélondélé, maire de Brazzaville, député de Gamboma, auteur du livre polémique, "Le Parti Congolais du Travail. Faire la politique autrement" de montrer sa volonté de prêcher par l'exemple à l'application du plan d'accompagnement de la nouvelle République, la rupture.

Paolo Benjamin Moussala

Cliquez ICI

pour suivre l'intégralité des échanges sur facebook.

J’aimeAfficher plus de réactions
Commenter
Commentaires
Brice Landry Decaux Déjà votre députin Hugues ngouelondele n'est pas écrivain, ceux qui boudent aujourd'hui s'attendaient à quoi? lorsqu'on naît sot, on le demeure.
J’aimeRépondre

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons