Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  •   Le blog BVAM - Congo Brazzaville
  • : Faire de la SAPE, un mouvement ancré dans la culture congolaise, un moteur de développement économique, tel est l’objectif de ce blog.Une aubaine pour la jeunesse congolaise, laquelle est pénalisée par un désœuvrement engendré par le chômage endémique.Producteur de pétrole, le Congo a suffisamment de reserve financier pour s’imposer dans ces secteurs d’activité et faire de Brazzaville, la plate forme industrielle de la Mode en Afrique à l'instar de Paris pour l’Europe, Tokyo pour l'Asie.
  • Contact

Texte Libre

BIENS MAL ACQUIS

CANAL PLUS  

Mode-1-copie-1.jpg

 

Avec l’Assemblée Nationale, le Sénat, les Régions, les départements et les Grandes Villes françaises à gauche, François HOLLANDE a les mains libres pour agir.

Cela impose une obligation de résultat.

Entre le Président Macky SALL, nouvellement élu au Sénégal, et le congolais Denis SASSOU GUESSO, au pouvoir depuis près de 30 ans, le Président français a de la matière pour façonner sa politique africaine de la France.

Le mot d'ordre c'est l'emploi.

À savoir que les injustices créées par la politique africaine de la France constituent le terreau du jihadisme.

Connivences.jpg
LA SAPE 

Texte Libre

UN MOT SUR LA SAPE.


La SAPE, Société des Ambianceurs et des Personnes Élégante, est une mode vestimentaire qui se situe dans la filiation du dandysme.


Ce phénomène est au Congo ce que le foot est au Brésil, un sport national. Il est véritablement ancré dans la culture congolaise.


Dans les années 80 grâce aux films Black Mic Mac 1 et 2, la SAPE va connaître un essor formidable en France. Aujourd'hui le mot SAPE a franchi les barrières socio-professionnels et s'est invité dans le Petit Robert.


«Losing You» le dernier clip de Solange Knowles, la petite sœur de Beyoncé, met en évidence une parade des sapeurs. Preuve que ce mouvement est entrain de s'installer outre atlantique.


Il est temps de l'exploiter économiquement. Telle est la vocation de BVAM.

La-SAPE-1.png

Mode-2.jpg

La production chinoise en Afrique est écoulée en France et en Europe. C'est une concurrence qui asphyxie les petites et moyennes industries françaises, TPE et PME, particulièrement dans le secteur de la mode.

Pour contrer la fulgurante avancée chinoise en Afrique BVAM, Brazza Vitrine Africaine de la Mode, projette la création d'une zone industrielle, à l'identique du reportage de France 2 ci-dessus, spécifiquement dédiée aux métiers de la mode en périphérie de Brazzaville, capitale de la SAPE. Une zone qui sera occupée par les entreprises ou entrepreneurs de l'hexagone, le savoir-faire français dans le domaine de la mode étant incontestablement l'un des meilleurs au monde.

Ce projet, lequel est une joint-venture, est connu de l'Élysée et des autorités congolaises.

C'est un projet gagnant gagnant pour les deux partis, un site stratégique de riposte en Afrique pour la France et pour le Congo la création d'emplois en masse.

Troisième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne, avec une réserve estimée à la moitié de celle du Qatar pour quatre millions d’habitants dont les ¾, l’ONU dit 70%, vivraient avec moins d’un dollar par jour, le Congo a les moyens de financer ce projet pour contrer l’oisiveté qui pénalise sa jeunesse, une jeunesse, comme au Centrafrique voisin, à la merci du fondamentalisme religieux.
La paix, la vraie paix se gagne par la confiance et non les armes.

Le classement des économies

Economie congolaise lanterne rouge

L'écriture est une arme

5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 10:20
CONGO BRAZZAVILLE: Scrutin présidentiel, FrançAfrique ou gangstérisme ?
CONGO BRAZZAVILLE: Scrutin présidentiel, FrançAfrique ou gangstérisme ?

 

BRAQUAGE ELECTORAL DE SASSOU
Témoignages des patriotes membres de la Cour Constitutionnelle le matin 04/04/2016 au Palais de Sassou.
Les armes sur la tempe, ils ont exécuté ! Résultats nuls et de nul effet.
<< C'est le plus mauvais jour de notre vie. Nous sortons de l'enfer, figurez-vous qu'on a été pratiquement séquestrés. Beaucoup de membres n'étaient pas au courant de l'ordre du jour puisque qu'on s'étaient séparés vendredi 01/04/2016, la préparation des dossiers étaient encore au niveau technique.
On prévoyait les premières réunions au plutôt jeudi et donc les premières audiences, d'abord relatives aux contestations des élections pour vendredi et la proclamation pour samedi.
Ce matin, le 04 Mars 2016 à 10h, nous pensions que c'était pour une communication que nous avions été convoqué.
A notre stupéfaction, dès que nous rentrions dans la salle, ce sont des chars et autres véhicules militaires qui sont arrivés avec la consigne de proclamer les résultats le même.
Aucun membre n'a même eu le temps d'examiner ne fut ce que le moindre procès verbal ou feuilles de pointage. On ne pouvait plus sortir. Ils nous ont apporté des croissants et des rafraîchissements.
Malgré nos explications sur le fait que séance tenante on ne pouvait rien faire, on nous a répondu qu'on avait qu'à faire le copier-coller de la décision des élections présidentielles de 2009.
On nous a imposé, sans le moindre état d'âmes, de déclarer la requête de Parfait Kolelas irrecevable. On a dû s exécuter.
Il n'y a pas eu de débats, nous étions traumatisés et en état de choc. Tout cela se passe pendant que les tirs à l'arme lourde des ''ninjas'' étaient à moins de 200m de la cour.
On les a suppliés de nous laisser partir à 17h pour revenir le lendemain, ils ont refusé.
Voilà comment on était obligé de faire comme ils avaient demandé et de proclamer à 18h 45, sans avoir examiné à fond les résultats, on a juste avalisé les résultats de la CENEI.
Nous sommes dégoutés. >>
 
Indécence, pendant que les quatiers sud de Brazzaville sont pilonnés à l'arme lourde, Denis Sassou Nguesso savoure sa victoire, avec les siens à Oyo, à l'annonce par le Conseil Consitutionnel de la validation des résultats promulgués par la CENEI.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe ASSOMPI
commenter cet article

commentaires

Makoundou Serge 06/04/2016 08:20

Nous les congolais on veut la paix,et non la guerre.merci

Faf 05/04/2016 16:10

Repentance ! !!! L'histoire retiendra les noms de ces minables juristes formés à l'université d'oyo.

Articles Récents

Texte Libre

 

Député Pas d'action sans vos dons